fbpx

Google Hummingbird : quel impact pour le SEO ?

Le 4 mai 2020

Lancé en septembre 2013, Google Hummingbird (aussi appelé colibri en français) est sans doute l’une des mises à jour les plus révolutionnaires de l’histoire de Google. Quel a été son impact sur le référencement naturel des pages web ? On vous l’explique.

Google Hummingbird : c’est quoi ?

Ce nouvel algorithme lancé en 2013 permet à Google de mieux détecter et choisir les sites qui s’affichent sur ses résultats de recherche. Google Humminbird (ou colibri en français) a surtout marqué le monde du SEO en engendrant de nouvelles méthodes de travail des référenceurs pour une meilleure optimisation des contenus.

Pour le concevoir, les ingénieurs de la firme ont complètement remodelé les paramètres de sélection des contenus s’affichant dans les résultats de recherche. Avec cet algorithme, Google se focalise plus sur les besoins et attentes des utilisateurs, tout en gardant les bases des mises à jour déjà existantes. Si avant, le moteur de recherche analysait un par un les mots, Hummingbird parvient désormais à saisir le sens de toute une phrase en une seule analyse. Ainsi, les pages qu’il affiche sur les résultats de recherche correspondent davantage à la demande de l’internaute.

Son principe de fonctionnement

Il faut savoir que peu de temps avant le lancement de Hummingbird, Google avait d’abord mis en œuvre le Knowledge Graph (qui permet d’afficher une réponse précise à la requête d’un internaute directement sur la page des résultats, sans que l’internaute ne soit obligé de consulter un site). Par conséquent, de nombreux sites avaient constaté une diminution de la visibilité de leurs pages, ce qui avait engendré des plaintes. Un an plus tard, Colibri fut mis en place. Il se concentre sur la détection de la sémantique et des mots-clés longue traîne pour répondre de façon plus précise aux besoins de l’utilisateur. Il détecte ainsi les groupes de mots dans un article dont le sens correspond aux mots clés entrés par les internautes. Si par exemple, l’usager tapait « tarte aux pommes » sur la recherche, Google affichera les sites web qui répondent au champ sémantique du sujet : des recettes, des données sur la valeur nutritionnelle du plat, et bien d’autres encore.

À noter qu’auparavant, le moteur prenait seulement en compte les mots clés tarte + pommes. Avec ce nouvel algorithme, Google met plus en avant le contexte lié à chaque requête ce qui rend le résultat bien plus pertinent. L’objectif d’Hummingbird viserait aussi à nettoyer les SERPs des contenus de mauvaise qualité.

Ses conséquences dans le monde du SEO

Colibri semble améliorer le système. Au début, l’algorithme présentait des failles en affichant des résultats pas tout à fait appropriés au contexte de recherche, ce qui a bouleversé le référencement naturel. Heureusement, ce défaut a été réparé et Hummingbird semble désormais opérer de manière plus efficace.

La rédaction web est quant à elle plus impactée par Colibri. En effet, le contenu doit désormais être adapté pour avoir une chance d’apparaître dans les SERPs.

À noter également que cet algorithme facilite la pertinence des recherches par commande vocale qui comportait des mots clés bien précis. Cela n’a fait que contribuer au bon fonctionnement des méthodes SEO, puisque Colibri bénéficie d’une bien meilleure compréhension des attentes de l’internaute.

Qu’en est-il des précédentes mises à jour comme Caffeine, Panda et Pingouin ?

Chaque mise à jour effectuée précédemment concernait chacun un domaine d’application différent. En ce qui concerne Caffeine, il s’agissait d’une modification des infrastructures du moteur de recherche sur le plan technique. Il a permis à Google de modifier l’indexation du web pour améliorer l’ensemble des services proposés par l’entreprise. Quant à Pingouin et Panda, ce sont bien des réformes concernant l’algorithme, mais dans un tout autre contexte. En effet, cela concernait la pénalisation des sites non pertinents, avec des contenus de mauvaise qualité, dont la partie SEO. Ces mises à jour font toujours partie de l’algorithme de Google, malgré le lancement de Hummingbird.

Les techniques pour que votre contenu réponde aux attentes de l’algorithme

Au lieu de vous focaliser sur un seul mot clé, il vaut mieux adopter un langage plus spontané. En effet, le référencement naturel consiste dorénavant à élargir son champ sémantique, tout en essayant d’employer des termes que les internautes ont l’habitude d’utiliser.

D’ailleurs, depuis l’apparition de Hummingbird, une nouvelle méthode a vu le jour : l’usage des mots clés en longue traîne. L’utilisation des expressions habituelles comme « les astuces pour » ou encore « comment réaliser » permet d’augmenter la qualité SEO. En appréhendant les attentes de l’internaute, vous serez sûr d’accroître votre visibilité et la pertinence de votre site. Mais il n’y a pas que ça, car votre page web sera également intégrée dans le Knowledge Graph.

Quelques astuces pour améliorer votre référencement SEO en fonction de Colibri

  • Enrichissez votre champ sémantique : pour cela, utilisez des outils de recherche de synonyme. Cela vous permet de varier les mots clés. Nombreux sont les outils disponibles en ligne ;
  • Ne vous contentez pas des synonymes et cherchez d’autres expressions de la même famille que le keyword principal ;
  • Utilisez des phrases ou de titres sous forme de question : c’est aussi un moyen astucieux pour optimiser votre article ;
  • Structurez les idées de votre contenu pour être lisible par Google ;
  • Faire correspondre le contenu aux requêtes conversationnelles ;
  • Soyez clair et concis pour l’utilisateur : proposez un contenu qui réponde clairement à la recherche de l’internaute ;
  • Ne négligez pas les images : en effet, Google prend aussi en compte de ce détail pour une meilleure compréhension de votre contenu.

Le brevet associé avec Hummingbird aurait-il été percé ?

Il est clair que le plus grand rêve des pros du SEO serait sans doute de mettre la main sur les principes de calcul qu’utilise Hummingbird pour détecter le site qui répond le plus à ses attentes. D’ailleurs, Google aurait obtenu un brevet qui pourrait être la réponse à cette énigme, mais il ne s’agit que d’une supposition. Ce document aurait été acquis par l’entreprise en 2013, c’est-à-dire à la même année que la sortie de Colibri. Baptisé « Synonym identification based on co-occurring terms », ce brevet semble bien expliquer les principes de l’algorithme. Il illustre même un exemple de la manière de mieux comprendre le sens d’un mot entré sur le moteur de recherche.

D’après le schéma du brevet, si un internaute entre la question « quel est le meilleur endroit pour manger des pizzas à Chicago », l’algorithme affichera instantanément des sites proposant des « restaurants », un mot en rapport avec « endroit pour manger ». Pour plus de précision concernant le mode de calcul, il est possible de consulter cette illustration en ligne. Quoi qu’il en soit, Google n’a jamais affirmé la véracité de cette théorie ni même révélé les principes de calcul de son algorithme.

Aujourd’hui, jongler avec un seul mot-clé pour optimiser votre contenu, n’a plus d’intérêt pour le SEO. Pour une optimisation réussie, il faut adopter une nouvelle stratégie SEO. Enrichissez votre champ sémantique et valorisez les keyword longues traine. Vous devez également produire des articles pertinents, employant un langage naturel.

Bien que les millions d’internautes qui effectuent des recherches sur Google ne se rendent pas compte de l’envergure de ce changement, les pros du référencement quant à eux, ne cessent de développer des techniques pour répondre aux algorithmes de ces requêtes. Chez Just Search, nous vous aidons à élaborer une bonne stratégie SEO pour booster la visibilité de votre site. Contactez-nous pour plus d’informations.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS

POUR UN AUDIT OU POUR UN DEVIS

Du brief initial jusqu’à la mise en œuvre, nous cherchons à identifier l’ampleur de la mission et à définir un planning pour s’assurer de la clarté du projet.

SIEGE ET BUREAUX

42 boulevard Sébastopol 73003 PARIS

01 75 43 80 78