fbpx
Accueil > SEO : les erreurs qui pénalisent le référencement de votre site

SEO : les erreurs qui pénalisent le référencement de votre site

Le 9 juin 2020

Pour vous aider à résoudre les problèmes SEO de votre site et l’optimiser comme il se doit, une étude réalisée par SEMrush et relayée par le BDM montre les erreurs les plus fréquentes en référencement naturel. Quelles sont-elles ? On fait le point.

Le statut HTTP

Lorsque vous essayez d’accéder à un site web, votre navigateur envoie une requête au serveur web. En réponse, le serveur renvoie un code d’état transmis dans l’en-tête HTTP. Le statut http est un code numérique qui se traduit littéralement par « Protocole de transfert Hypertexte ». Le statut HTTP sert à déterminer la présence d’une erreur sur une page web et à vérifier l’authentification d’un site internet.

Si tout va bien, le code HTTP renvoyé est le 200 et la page s’affiche normalement. Mais bien sûr, ce n’est pas toujours le cas ! Un grand nombre d’erreurs sont liées au statut HTTP. Si elles ne sont pas corrigées, ces fautes risquent d’altérer le positionnement de votre site web sur les moteurs de recherche.

Les types d’erreurs les plus fréquentes sur le statut HTTP

Selon SEMrush, on détecte 4 erreurs courantes sur le statut HTTP.

  • Les erreurs 404 : 47, 3 % des erreurs sur le code HTTP sont des pages 404. Cette page s’affiche toujours quand le serveur de votre site web n’a pas pu trouver la page correspondante à la page demandée. Autrement dit, lorsqu’une page de votre site web est inaccessible, un code erreur 404 apparaît ;
  • Les liens internes et les liens externes cassés : 42,4 % des erreurs sur le statut HTTP, sont des liens cassés. On parle de liens cassés lorsqu’un lien, externe ou interne, mène à une page qui n’existe pas. En plus de détériorer le SEO, cette erreur énerve aussi les visiteurs qui peuvent alors quitter votre site ;
  • Les pages non explorées : les pages non explorées ou « pages not crawled » désignent les pages non accessibles aux robots à cause d’un temps de réponse trop lent ou d’un accès refusé ;
  • Les images internes cassées : il arrive aussi aux sites d’insérer un http vers un fichier image qui n’existe plus ou avec une url mal orthographiée.

Les balises Meta

Les balises Méta permettent aux moteurs de recherche d’identifier le contenu de vos pages. Ainsi, ils seront à même de les afficher en fonction des requêtes des internautes. Ces balises doivent être personnalisées et optimisées pour le SEO afin de faire ressortir le sujet que vous traitez et de gagner une bonne place dans les SERP.

Malheureusement, certains sites font encore quelques erreurs sur l’utilisation et l’optimisation des balises méta. Cela peut affecter le positionnement des contenus dans les moteurs de recherche.

Les types d’erreurs les plus fréquentes du côté des balises Meta

  • La duplication des balises title, des méta-descriptions et des H1 : de nombreux sites web utilisent encore les mêmes balises title, les mêmes méta-descriptions et les mêmes H1 sur plusieurs pages de contenus afin de gagner du temps. Cette pratique peut chambouler les résultats dans les moteurs de recherche car Google sanctionne les doublons en matière de balise Meta ;
  • Le manque de méta-description : la méta-description aide les moteurs de recherche à connaître le sujet traité sur la page. C’est également un atout puissant pour générer du trafic. En négligeant votre méta-description, votre page risque de perdre en position ;
  • Le manque de H1 : le H1 ou balise Title est essentiel dans l’optimisation de vos contenus, car il représente le titre principal d’un texte. Il indique aux moteurs de recherche le sujet d’un texte. S’il n’y a pas de H1, les robots auront du mal à classer ce titre et donc à positionner le contenu par rapport à une recherche dans les moteurs de recherche ;
  • Le manque d’attributs ALT : l’attribut ALT est utilisé pour décrire les images dans votre texte. Cet attribut facilite aussi la compréhension du contenu par les moteurs de recherche. Il faut donc l’ajouter à vos images.

Le duplicate content

Si un contenu ou quelques passages d’un contenu est quasi-similaire à un autre texte sur votre site internet, on parle de duplicate content. Cette pratique entraîne une pénalisation des moteurs de recherche qui essaient au mieux d’abolir le plagiat entre les sites web et au sein d’un même site. Avant de poster un contenu, il est donc essentiel de produire des textes uniques.

Les types d’erreurs les plus fréquentes au niveau des contenus dupliqués

Selon SEMrush, plusieurs cas de duplicate content sont fréquemment analysés dans certains sites web.

  • La copie de contenu : avant de publier un texte sur une page, vérifiez toujours que son taux de plagiat est inférieur à 3 %. Les statistiques montrent que 45, 8 % des erreurs de duplicate content sont du plagiat vers d’autres sites ;
  • La copie de la balise title : il n’est pas recommandé de mettre la même balise title sur plusieurs pages de votre site web. Créez toujours une balise unique pour chaque page web ;
  • Le contenu en double : Le contenu en double est une erreur courante. Pour les éviter, n’oubliez pas d’employer un lien canonique (ou des redirections 301).

Les liens internes et externes

Les liens internes et externes sont les repères qui permettent aux moteurs de recherche d’accéder à  vos pages. Ils jouent aussi un rôle primordial dans l’optimisation SEO. Avant de regarder votre H1 et vos balises, les bots vont d’abord décrypter les liens pour identifier le contenu.

Les erreurs de liens les plus fréquentes

  • Lien HTTP vers un site HTTPS : si vous avez changé votre site HTTP en HTTPS, vous devez vérifier que toutes les URL de vos pages et les backlinks ont également été modifiés. En effet, les moteurs de recherche risquent de ne pas afficher vos pages si les liens n’ont pas été correctement mis à jour ;
  • URL avec des underscores : pour mieux indexer vos pages web, évitez d’encombrer vos liens avec des mentions inutiles. Privilégiez l’utilisation des tirets et enlevez les mots inutiles. Dans la mesure du possible, ne gardez que les mots avec une valeur SEO.

L’exploration par les robots

Les problèmes d’exploration peuvent aussi influencer le référencement naturel de votre site web. En effet, vous devez considérer tous les points qui permettent aux robots de bien explorer et comprendre votre site web.

Les types d’erreurs les plus fréquentes du côté des robots

Les robots rencontrent souvent quelques erreurs lorsqu’ils explorent un site web.

  • Sitemap.xml indétectable : n’oubliez jamais vos sitemap.xml, car si les robots ne les trouvent pas, votre positionnement risque d’être impacté ;
  • Sitemap.xml non inscrit dans le fichier robot.txt : pour partager clairement l’architecture de votre site web aux robots, mettez un lien vers votre sitemap dans le fichier robot.txt ;
  • Page non correspondante dans le sitemap.xml : vérifiez bien que toutes les pages inscrites dans votre Sitemap existent et qu’aucune n’est introuvable. Vous devez avoir un code d’état 200 ;
  • Attribut nofollow des liens internes : placez judicieusement ou enlevez les attributs nofollow dans vos liens internes, car ils stoppent la circulation des robots dans votre site.

L’indexation

L’indexation de votre site web dépend des balises, des contenus dans votre site ainsi que de la balise Hreflang. L’indexation est une phase très importante dans le positionnement de votre site. Vous ne devez jamais l’ignorer.

Les erreurs d’indexation les plus fréquentes

  • Les balises title : choisissez bien les mots-clés de vos balises title car les balises de plus de 60 caractères sont raccourcies dans les résultats de recherche tandis que celles inférieures à ce chiffre ne sont pas assez optimisées ;
  • Le nombre de mots : le nombre de mots dans chaque page ne doit pas être trop faible, sinon vous pourriez être pénalisé ;
  • Les liens incorrects de Hreflang : si les liens Hreflang sont cassés, l’indexation de votre site risque de se détériorer si les URL relatives sont remplacées par des URL absolues ;
  • Les attributs Hreflang : si un site est multilingue, elle doit contenir la balise lang pour que les moteurs de recherche puissent proposer une traduction selon l’utilisateur ;
  • Les conflits Hreflang : l’attribut Hreflang ne doit pas avoir de conflit avec le code source d’une page dans un site multilingue.

Les pages AMP

L’AMP est un format d’affichage d’une page mobile. Vous devez bien vérifier que les pages AMP fonctionnent correctement.

L’erreur la plus fréquente ici, est un problème HTML AMP. Le code HTML de votre page doit respecter les normes AMP. Analysez vos mises en page, vos scripts ou votre style pour trouver le problème.

Les performances du site

Pour qu’un site soit bien optimisé, il faut qu’il se charge vite. Non seulement une vitesse de chargement lente fait baisser le positionnement dans les moteurs des recherches mais elle ne contribue pas non plus à une bonne expérience utilisateur.

Les types d’erreurs les plus fréquentes au niveau des performances

Plusieurs éléments peuvent faire baisser les performances de votre site web.

  • Fichiers CSS et JavaScript non réduits : afin d’améliorer la vitesse d’une page web, pensez à réduire les commentaires, les lignes et les espaces blancs qui sont inutiles ;
  • Fichier CSS et JavaScript non mis en cache : dans le header, marquez la mise en cache des fichiers CSS et JavaScript ;
  • Vitesse de chargement lente : la page HTML doit avoir une vitesse de chargement optimale pour bien se positionner dans la SERP.

Besoin d’aide pour améliorer les performances SEO de votre site ? L’équipe de Just Search vous aide à détecter les erreurs qui peuvent pénaliser votre référencement. Elle se charge également de les corriger pour faire remonter votre site dans les premières pages de résultats de recherche ! Contactez-nous.

Partagez cet article
RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER !
Prêt à démarrer une stratégie 
d'acquisition digitale 
réellement performante ?
Pour en parler, contactez nos experts
Just search LOGO
envelope-ophone linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram