fbpx
Accueil > RÉFÉRENCEMENT NATUREL (SEO) > La recherche vocale et le SEO : quelles conséquences ?

La recherche vocale et le SEO : quelles conséquences ?

Le 25 février 2020

Annoncée comme la grande révolution du XXIe siècle, la recherche vocale est le nouveau terrain de jeu des référenceurs. Si vous aussi vous vous êtes récemment mis à parler à votre smartphone, cet article va sans doute vous intéresser… Zoom sur l’impact de la recherche vocale sur le SEO et sur les ajustements à apporter à son site pour le rendre SEO vocal friendly.

Les avancées à pas de géant de la recherche vocale

Alexa d’Amazon, Cortana de Microsoft, Siri d’Apple ou encore Google Home, la recherche vocale est partout et devient de plus en plus accessible. De votre smartphone à votre ordinateur de bureau, la technologie se généralise. Mais les études montrent que c’est principalement depuis son smartphone que l’on utilise les assistants vocaux aujourd’hui.

Cette technologie ne date pas d’hier. C’est dès les années 1960 qu’IBM met au point la première reconnaissance vocale avec la « IBM Shoebox » qui reconnaît alors un total de 16 mots ! Grâce au développement des techniques, la reconnaissance vocale a pu être commercialisée au grand public pour la première fois dans les années 1990 (« Dragon »). Aujourd’hui, avec le développement de l’intelligence artificielle, les technologies sont devenues beaucoup plus avancées.

Néanmoins, tous les assistants vocaux ne se valent pas. Certains peinent encore à donner des réponses pertinentes aux questions en raison de problème de compréhension du sens des phrases. Par exemple, un des pionniers des assistants vocaux pour smartphone, Siri, est à la traîne face à ses concurrents Google et Amazon.

Quelques chiffres : on estime que 30 % des recherches se feront sans écran en 2020. La technologie séduit et une fois qu’on y a goûté, difficile de s’en passer ! 42 % des propriétaires d’assistants vocaux affirment qu’ils leur sont essentiels au quotidien.

www.brightlocal.com/resources/voice-search-stat-graphics

Comment la recherche vocale va-t-elle impacter le SEO ?

Le SEO vocal est-il vraiment si différent du SEO classique ? Oui et non ! La recherche vocale induit pour l’utilisateur une façon différente de formuler sa requête même si son intention de recherche reste identique.

En effet, les personnes qui effectuent une recherche vocale utilisent le langage conversationnel. Autrement dit, l’utilisateur s’exprime en langage naturel avec des vraies phrases souvent plus longues (une dizaine de mots) et formule des questions complètes.

Par exemple, on dira sans doute à l’oral à Siri « dis-moi où je peux trouver une boulangerie dans le quartier ? » alors qu’on tapera dans la barre de recherches de Google « boulangerie Paris 03 ».

L’arrivée de la recherche vocale implique donc de repenser la façon dont on conçoit les contenus web pour se mettre davantage à la place de l’internaute et anticiper les questions qu’il pourrait poser. Pour cela, on pourra par exemple faire davantage appel à des outils comme Answer The Public.

Ensuite, les recherches vocales en elles-mêmes sont différentes des recherches écrites. Moins complexes et plus pratiques, les utilisateurs y ont surtout recours pour chercher des informations concrètes et locales comme les horaires d’ouverture des magasins, un itinéraire en voiture, passer un appel ou écrire un texto, etc.

Cela s’explique notamment car elles permettent d’obtenir une réponse plus rapide qu’en tapant un texte. Elles sont d’ailleurs souvent utilisées dans des situations où l’on a besoin de ses mains (cuisine, conduite, etc.) ou lorsqu’on s’adonne à plusieurs tâches en même temps.

Finalement, le SEO va devoir s’adapter : désormais, on parle d’une nouvelle branche, l’AEO (Answer Engine Optimization) qui va prendre de plus en plus d’importance dans les années à venir.

D’ailleurs, la nouvelle mise à jour de Google nommée « BERT » et déployée en décembre 2019 va en ce sens. Elle vise à avoir une meilleure compréhension des requêtes des internautes, exprimées avec un langage naturel (comme une question ou une phrase, par exemple). Pour le SEO, il s’agit de rédiger des contenus toujours plus riches et de qualité où les mots-clés comptent autant que le contexte textuel.

Comment optimiser son site pour le SEO vocal ?

Favoriser les questions et les réponses

Le SEO vocal repose sur des mots-clés avec des questions (qui, quoi, comment, pourquoi…) visant à reproduire le langage oral au plus près. Sans aller jusqu’à repenser tout son contenu sous forme de questions/réponses artificielles, il reste indispensable de prendre en compte cette nouvelle variable dans ses contenus en répondant à des questions précises.

Néanmoins, n’oublions pas que les règles classiques du SEO faisant la part belle au contenu riche, long et documenté sont toujours d’actualité ! Rédiger une FAQ (foire aux questions) détaillée dans son site web est une bonne pratique plus que recommandée. 

Ensuite, il va aussi falloir penser optimisation sémantique. L’utilisation d’un champ lexical varié sur le thème de son texte et l’incorporation de mots-clés de longue traîne et de synonymes semble indispensable.

Si les questions doivent être travaillées, les réponses doivent l’être tout autant ! En effet, les réponses données entrent elles aussi en jeu pour permettre un bon référencement vocal. Elles doivent être claires et simples. Pas de « bla-bla », pas de métaphores, il faut aller droit au but.

Structurer son contenu pour atteindre la position zéro

La hiérarchisation des informations était déjà importante mais elle va sans doute prendre encore plus de place avec le SEO vocal. Tout le monde va convoiter la « position zéro » c’est-à-dire la position avant la première position dans les résultats de recherche. La bataille va être rude car les assistants vocaux lisent souvent une seule et même réponse…

Pour se positionner, il faut travailler sur une bonne structuration du contenu. Quelques idées :

  • Hiérarchiser son texte avec autant de HN que nécessaire (un titre en H1, les titres des paragraphes en H2 et les titres des sous-paragraphe en H3, etc.) ;
  • Utiliser des listes ;
  • Donner une réponse directement dans l’introduction, etc.

Être mobile friendly et penser référencement local

La mise en place d’un site web responsive, c’est-à-dire optimisé pour le mobile, n’est clairement plus une option aujourd’hui.

De la même façon, veillez à soigner le temps de chargement de votre site pour qu’il soit le plus rapide possible (moins de 4 secondes environ).

Ne négligez pas non plus l’impact du référencement local dans la recherche vocale. La plupart des utilisateurs d’assistants vocaux recherchent des informations sur des entreprises proches de chez eux. Pour cela, l’optimisation de votre fiche Google My Business est un passage obligé pour que les assistants puissent y trouver les réponses aux questions posées facilement. Inclure le nom de sa ville dans les pages de contenu est également une bonne idée.

Bref, la recherche vocale ne va sans doute pas s’arrêter en si bon chemin. N’hésitez pas à vous mettre au goût du jour et à repenser votre SEO pour le rendre plus adapté à cette nouvelle avancée en sollicitant l’aide des experts de Just Search !

Partagez cet article
Prêt à démarrer une stratégie 
d'acquisition digitale 
réellement performante ?
Pour en parler, contactez nos experts
Just search LOGO
envelope-ophone linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram