fbpx
Accueil > Le phénomène Elon Musk

Le phénomène Elon Musk

Le 9 septembre 2020

Elon Musk est l’un des entrepreneurs les plus ambitieux au monde. Entrepreneur de 48 ans, il est aujourd’hui l’une des personnalités les plus influentes dans le secteur des nouvelles technologies. Prêt à réaliser l’impossible, il a une vision précise sur l’avenir de l’humanité. Histoire, parcours, projets, polémiques... Découvrons ensemble le phénomène et la personnalité flamboyante d’Elon Musk.

Retour sur le parcours de cet entrepreneur charismatique et imprévisible

Tout commence en Afrique du Sud, dans sa ville natale de Pretoria, Elon Musk développe et code un jeu vidéo à seulement 12 ans. Il réussit à vendre le code source de son jeu intitulé Blastar pour la somme de 500 dollars.

Fortement intéressé par les nouvelles technologies, il crée sa start-up Zip2 avec son frère quelques années plus tard, en 1995 à la suite d’un passage à l’université. Cette start-up avait pour objectif d’aider les médias et plus particulièrement les journaux à se développer sur le web. Zip2 est ensuite racheté par la société Compaq pour environ 300 millions de dollars.

Fort de sa volonté à se lancer dans de nouveaux projets toujours plus disruptifs et tournés vers un monde qui se digitalise de plus en plus, Elon Musk continue à s’investir dans des projets qui lui tiennent à cœur et fonde en 1999 la société X. L’objectif de cette banque en ligne était de pouvoir envoyer de l’argent par email, chose qui ne s’était encore jamais faite et que personne n’avait songé à réaliser à l’époque. Elle change rapidement de nom pour devenir PayPal, marque aujourd'hui mondialement connue. En 2001, EBay rachète PayPal pour plus d’1,3 milliards de dollars. La transaction  est très bénéfique pour Elon Musk puisqu’il récupère 170 millions de dollars.

Elon Musk ne s’est pas n’en reste pas là, après cette transaction qui lui a rapporté plusieurs millions de dollars. Il fait le choix de réinvestir la totalité dans des projets ambitieux :

  • 100 millions de dollars pour Space X : une société d'ingénierie spatiale ;
  • 50 à 70 millions de dollars dans Tesla ;
  • 10 millions pour la création de Solar City : entreprise spécialisée dans la fabrication de panneaux solaires.

Elon Musk a de grands projets pour l’humanité. Il est persuadé que pour assurer notre survie, il faut utiliser des énergies renouvelables. De plus, selon lui il faut coloniser l’espace et en premier lieu Mars. Un projet impossible ?

SPACE X : l’homme qui veut coloniser Mars !

Le fait de pouvoir vivre sur une autre planète maximiserait nos chances de survie. Pour Elon Musk, il faudrait alors envoyer 1 million de personne sur Mars. Pour cela, l’une des premières étapes à réaliser est de rendre le coût des lancements spatiaux plus accessibles.

C’est chose faite avec la fusée « Falcon » crée par Space X (hommage au Falcon de Stars Wars). Elle a permis de réduire le coût moyen d’un lancement spatial de 300 millions à 90 millions d’euros. Pour cela, Space X a développé une technologie qui permet de récupérer le premier étage de la fusée après son lancement.

Après de nombreuses tentatives, Elon Musk a réussi à décrocher un contrat d’un milliard de dollars avec la NASA pour aller ravitailler une station spatiale. Il s’agissait là de la naissance de la première société spatiale privée de l’histoire.

Tesla, une marque unique et disruptive

Tesla, constructeur automobile spécialisé dans les voitures électriques souhaite produire des voitures électriques avec une autonomie élevé (500 km) à un prix abordable.

Le pari Tesla était risqué ! De nombreux investisseurs ont douté du projet mais Elon Musk et son modèle révolutionnaire sont aujourd’hui sur la bonne voie.

Le constructeur Tesla, tout comme Elon Musk, a une vision marketing très ambitieuse : Tesla souhaite démocratiser l’usage des voitures électriques non polluantes et performantes afin de remplacer le parc actuel de véhicules qui fonctionnent aux énergies fossiles. Pour réussir son pari, la marque se veut novatrice.

Concernant la distribution des véhicules, Tesla n’a pas recours à des concessionnaires. Pour vendre ces produits, la marque utilise uniquement son site internet et ses propres boutiques. Le modèle de distribution de Tesla est totalement nouveau dans le secteur automobile. En effet, on ne parle plus d’un modèle web-to-store où les clients découvrent d’abords le produit sur internet puis se rend en point de vente pour l’acheter mais d’un modèle store-to-web où les clients se rendent en boutique pour voir le produit puis le commande en ligne avant d’être livré. Cette stratégie évite de passer par des intermédiaires et permet d’être plus proche de ses clients.  

La stratégie d’Elon Musk avec Tesla est de pénétrer le marché auprès d’une cible aisée pour ensuite démocratiser ses produits auprès d’une nouvelle cible. Le cœur de cible de Tesla sont des personnes aisées qui ont un attrait pour la technologie. Mais, Tesla doit faire face à la concurrence de sérieux prétendants qui proposent des voitures électriques milieu de gamme comme la Nissan Leaf.

La technologie est au cœur de la réussite des véhicules Tesla. Le constructeur travaille continuellement sur les logiciels embarqués pour améliorer l’expérience des automobilistes. Sans mettre de côté le design de ses véhicules, Tesla réussit à faire évoluer ses voitures en proposant des mises à jours logiciels. C’est l’un des gros axes de différenciation par rapport à bon nombre de ses concurrents.

Elon Musk est un outsider qui est arrivé sans aucune connaissance précise dans le secteur de l’automobile et qui aujourd’hui rivalise voire surpasse des marques historiques. Le modèle disruptif Tesla inquiète de plus en plus certaines marques traditionnelles.

En l’espace d’une quinzaine d’année, il a réussi son pari de révolutionner le secteur de l’automobile. La vision d’Elon Musk est de généraliser l’usage des voitures électrique à travers le monde d’ici 20 ans.

Communication d’Elon Musk : entre projet fou et troll

Tesla ne réalise presqu’aucun investissement dans la publicité ou la communication. Hormis lors de présentations faites par Elon Musk, comme celle de son nouveau model le Cybertruck, où il y a la nécessité de louer des locaux et d’investir en matériel.

Une communication basée sur les réseaux sociaux

Pour communiquer, Elon Musk utilise les réseaux sociaux. Grâce à une communication disruptive, l’imprévisible Elon Musk a donné une notoriété mondiale à ses différents projets dont Tesla et Space X.

Sur Twitter, Elon Musk communique avec ses abonnés en toute liberté. Il parle de ses projets ou encore ses échecs.

L’utilisation de ce réseau social n’est pas anodine. Baigné par le digital depuis petit, Elon Musk a misé sur ce nouveau canal de communication pour promouvoir ses activités. Étant l’un des précurseurs de ce type de communication de marque sur les réseaux sociaux, il a su attirer l’attention des internautes, choses que certaines grandes entreprises n’ont pas réussi à faire.

En effet, le contenu partagé est dans un ton bien différent des autres patrons de grandes entreprises comme Apple ou encore Microsoft. Dès qu’Elon Musk publie un message sur son compte Twitter, on assiste à un buzz médiatique qui suscite de nombreuses réactions. Sa popularité a un impact très important sur ses différentes entreprises, autant en termes de notoriété que de réalisation d’objectifs.

Fort de sa personnalité et de sa communication totalement différente des autres, il a réussi à ce jour à rassembler plus de 35 millions de followers sur Twitter.

Grâce au charisme de son dirigeant, Tesla n’a pas besoin de débourser le moindre centime en publicité. Le responsable de la communication Tesla en France expliquait que les produits parlaient d’eux-mêmes et que le simple fait de les montrer suffisait à atteindre leurs objectifs.

Orgueil ou réalité ? Tesla est tout de même l’une des marques les plus mentionnées sur les réseaux sociaux sans investir dans la publicité.

Et le troll…

Pour faire parler de lui Elon Musk ne recule devant rien, allant même à troller les investisseurs qui n’ont pas cru en lui.

Pour cela Elon Musk a lancé, le dimanche 5 juillet dernier, un tout nouveau produit, le short Tesla en édition limitée.

Pour promouvoir cela, il a fait, comme à son habitude, une annonce sur Twitter qui a été likée par plus de 100 000 personnes.

Vous vous demandez sûrement en quoi ce produit lui a permis de troller certains investisseurs ? Regardons de plus près la réponse qu’Elon Musk a écrit à son propre tweet : « Uniquement à 69.420 $ !! ».

Ce chiffre peut vous paraître anodin mais ce ne serait pas le genre d’Elon Musk de choisir une information aussi importante que le prix de son produit sans faire allusion à quelque chose d’autre...

En effet, les chiffre 420 et 69, n’ont pas été choisi au hasard. En 2018, l’autorité des marchés financiers lui ont proposé de racheter ses actions au prix de 420$ l’unité. Quant au 69$, il a joué sur un côté provocant à connotation sexuelle.

Toutefois, il ne s’est pas arrêté là ! Parlons du nom du produit : S3XY, terme inscrit au derrière du mini-short. Cette inscription rejoint le côté provoquant du prix (69$) mais pas uniquement... En effet, il fait également référence aux divers modèles vendus par la société (S, 3, X et Y).

Rappelons aussi un point essentiel en termes de recherche sur Google. Lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur un moteur de recherche, celui-ci lui proposera divers résultats en fonction des mots clés recherchés. Observons maintenant les divers sujets associés au mot “short” aux Etats-Unis suite à la sortie de ce nouveau produit.

Nous pouvons clairement observer qu’Elon Musk a réussi un coup de génie en termes de communication.

Grâce à ce nouveau produit, il a donc réussi à mettre en avant sa marque de fabrique, l’automobile, en lançant un produit que tout le monde recherche et qui n’a rien a voir avec son activité de base, un short.

Autre exemple : pour mettre en avant sa société The Boring Company, une société de construction de tunnels, il a fait une annonce « Elonesque ». S’il vendait 50 000 casquettes portant le logo de sa compagnie, il mettrait en vente des lance-flammes estampillés The Boring Company. Ce lance-flamme vendu 500$ peut s’accompagner d’un « extincteur trop cher » à 30$ indique le site de la compagnie, suivi de « vous pouvez en acheter un ailleurs moins cher mais celui-ci a un autocollant cool ».

Cette promotion, pour le moins très surprenante car jamais vu auparavant, est osée mais, à ce jour 20 000 lance-flammes ont été vendus et bon nombre de personnes ont découvert son entreprise suite à cela.

En résumé, la communication d’Elon Musk se fait à grande majorité via les réseaux sociaux et en particulier Twitter. Ce canal lui permet d’échanger rapidement avec sa communauté sur internet.

De plus, il n’hésite pas à casser les codes de la communication traditionnelle comme nous avons pu le voir avec ses projets aussi fous qu’imprévisibles.

Elon Musk a bien compris la nécessité d’être présent sur internet via les réseaux sociaux et il s’est accaparé ce canal de la meilleure des façons. Sa communication est de ce fait parfaitement maîtrisée et chacune de ses interventions provoque un réel buzz et quoi de mieux qu’un buzz médiatique pour faire parler de soi et mettre en avant ses activités !

7 projets et moments qui ont contribué à la notoriété d’Elon Musk

Le cybertruck

Après plusieurs teasing, Tesla a dévoilé en novembre 2019 son nouveau modèle électrique tout droit sorti d’un film de science-fiction, le cybertruck.

Elon Musk a surpris plus d’une personne avec le design de sa nouvelle voiture qui n’est faite que d’angles et d'arêtes. Il sera commercialisé à un prix de départ de 36 000€.

Créée par Tesla dans le but de protéger tous les utilisateurs d’un quelconque accident ou incident, le modèle cybertruck a toutefois fait mauvaise impression lors de sa démonstration. En effet, après avoir jeté divers projectiles sur la voiture, qui n’a encaissé aucun impact, un associé d’Elon Musk est venu projeter contre la vitre avant un objet qui ressemble à une boule de pétanque. Un gros impact est apparu sur la vitre avant du nouveau modèle Tesla, censé résister à tous les chocs. Bon joueur, Elon Musk a demandé à son associé de renvoyer l’objet sur la vitre arrière. Pas de chance : même résultat que sur la vitre avant.

Elon Musk s’est ensuite expliqué sur Twitter en disant qu’il aurait dû lancer la boule d’acier avant de frapper la porte avec un marteau car ce dernier a fissuré la vitre. De ce fait la bille d’acier n’a pas rebondit et a brisé le verre.

La production n’étant prévue que pour fin 2021, l’équipe de Tesla et d’Elon Musk ont donc le temps pour pallier ce problème.

Malgré cette présentation que l’on pourrait considérer comme un échec, Elon Musk a toutefois su réaliser un buzz mondial sur les réseaux sociaux en suscitant de nombreuses réactions vis-à-vis de son nouveau produit.

X Æ A-12

Il s’agit là du prénom donné par le couple Claire Boucher et Elon Musk à leur fils. Peu de gens le savent mais ce prénom n’a pas été choisi par Elon Musk mais par sa femme qui a décidé d'appeler leur fils X Æ (se prononcerait « Ash », mais la prononciation du prénom n’a toutefois pas encore été dévoilée). Elon Musk a ensuite rajouté A-12 en référence à l’avion « Archangel 12 », précurseur du SR-71 qui est selon lui « l’avion le plus cool de tous les temps ».

An air-to-air left front view of a YF-12 aircraft.

Nombreux sont les internautes qui se sont interrogés sur le choix de ce prénom. Pour certains, la solution la plus probable serait celle du prénom « Ash », prénom ordinaire, comme ceux des 5 autres enfants du couple : Griffin, Xavier, Damian, Saxon, et Kai.

En revanche, il peut être dit avec certitude que celui-ci a permis à Elon Musk de réaliser un coup de communication encore jamais vu jusqu’à aujourd’hui. Après tout qui aurait pu imaginer un tel prénom pour son enfant et qu’il susciterait autant de réactions.

Voiture dans l’espace

Avec la volonté de conquérir l’espace, Elon Musk a réalisé ce que personne n’avait encore fait ou même songer à faire, envoyer une voiture Tesla en orbite dans l’espace.

Ce projet est né avec l’idée que dans plusieurs millions d’années une forme de vie extraterrestre découvrira peut-être cette voiture, d’où l’inscription « Fait sur Terre par des humains » gravée sur celle-ci.

Après le lancement de sa Tesla dans l’espace, via la fusée Falcon Heavy, depuis Cap Canaveral en Floride à 21h45, Elon Musk a tweeté « Apparemment, il y a une voiture en orbite autour de la Terre » avec le lien de la vidéo en direct depuis l’espace.

N’hésitez pas à regarder la courte vidéo qui présente ce projet !

Dernier détail mais pas des moindre, les chansons « Space Oddity » et « Life on Mars » ont été joué en boucle par le lecteur radio de la voiture pendant son trajet vers Mars. Réel coup de communication, Elon Musk a de nouveau su faire parler de lui sur les réseaux.

Évènement incontournable du mois de février 2018, les internautes sur Twitter n’ont pas pu s'empêcher de détourner les images de la Tesla dans l’espace en réalisant des montages.

Nous pouvons donc retrouver Superman assis à côté de Starman dans la voiture mais aussi des images de la terre plate réalisées par des FlatEarth, personnes qui pensent que la Terre est plate.

Cet évènement a été un réel buzz médiatique pour la société Tesla. Plusieurs journalistes se sont emparés de l'événement sur des plateaux télévisés aussi bien aux Etats-Unis que dans d’autres pays comme la France. Cela a permis à Elon Musk de faire un énorme coup de promotion pour sa marque automobile à l’échelle internationale.

Projet Hyperloop

Ce projet de train à grande vitesse roulant à 1300 km/h, nommé Hyperloop, a été lancé par Elon Musk en 2013. L’Hyperloop permettrait de faire San Francisco - Los-Angeles, séparé par 640 km de distance, en 45 minutes.

Toutefois, par manque de temps Elon Musk a donc fait appels à des entreprises pour réaliser ce projet. Dick Ahlborn, PDG de JumpStartFund, a entendu cet appel et suite à cela, une équipe constituée de 100 ingénieurs et étudiants s’est penchée sur le projet.

Leur objectif : faire de ce concept un projet viable d’ici 10 ans. En effet, le trajet San Francisco Los-Angeles couterait à lui seul entre 6 et 10 milliards de dollars. 

De plus, la société californienne, Hyperloop TT, a signé un accord le 24 Janvier 2017 avec Toulouse Métropole pour y implanter son centre de recherche européen, sur l’ancienne base militaire de Francazal. Plus d’un an après, en avril 2018, la société a obtenu le permis de construire et prévoit de reconvertir l’ancien mess des sous-officiers en un centre de recherche et développement. Ce projet vise à développer une première piste d’essais de 300 mètres puis une seconde d’1 km. Avant de se lancer dans cette construction, des travaux ont dû être organisés pour dépolluer la zone mais également pour détecter la présence de potentielle bombe de la seconde guerre mondiale.

Les fusées interplanétaires

Le projet d’Elon Musk peut paraître irréalisable au premier abord, mais ce chef d’entreprise a bien l’intention de développer des fusées qui permettraient de faire Los-Angeles - Paris en 40 minutes.

Son objectif final est de remplacer les avions par des fusées.

Elon Musk souhaite utiliser les mêmes lanceurs que ses fusées BFR (« Big Fucking Rocket ») pour des vols de passagers entre les grandes villes du monde. Vitesse estimée de ces lanceurs : 27 000 km/h. Ces fusées permettraient à quiconque sur Terre de pouvoir se rendre à n’importe quel point du globe en moins d’une heure.

Comment ça fonctionnerait ? Après le décollage, lors de son arrivée dans l’atmosphère, le booster de la BFR revient sur son lieu de décollage tandis que la partie supérieure de la fusée (composée des 100 passagers) se dirige vers leur destination finale.

Starlink

Autre ambition que souhaite réaliser Elon Musk : permettre à quiconque sur Terre d’avoir accès à une connexion internet à haut débit via un réseau de satellite appelé « le lien des étoiles » (Starlink, en anglais).

Pour ce faire, sa société Space X a déployé en orbite 60 satellites. En 2025, Starlink devrait être constitué de 11 943 satellites positionnés en orbite de la Terre. L’objectif final étant d’arriver à 42 000, si Elon Musk obtient l’autorisation.

Toutefois, nous pouvons nous interroger sur le réel objectif de ce projet. En effet, malgré le fait qu’il permettrait à chaque individu d’avoir accès à une connexion internet à haut débit, il permettrait également à Elon Musk d’avoir accès à toutes les communications sur Terre.

Le fait de détenir cela lui permettrait de connaître de nombreuses informations personnelles sur chaque individu. Starlink remettrait alors en cause la protection des données personnelles dans un monde qui se digitale de jour en jour et où chaque individu accorde de l’importance au respect de sa vie privée sur internet.

Starlink, réel projet pour aider chaque habitant de la Terre ou projet permettant d’assouvir une ambition personnelle ? Nous aurons sûrement très prochainement la réponse à cette question.

Neuralink

Strat-up cofondée par Elon Musk, Neuralink a pour objectif de connecter le cerveau humain à un ordinateur pour pouvoir contrôler un smartphone à distance.

La technologie utilisée par Neuralink peut s'apparenter à une « interface cerveau-machine » qui permettrait d'interpréter en temps réel l’activité cérébrale pour ensuite la traduire en commande ou en information utile.

Elon Musk a une vision sur le long terme : pouvoir contrôler son téléphone sans y toucher mais simplement en se concentrant suffisamment.

Pour se faire, un dispositif doit être implanté dans le cerveau par chirurgie. Il est installer sous la peau et est composé d’un implant qui est relié au cerveau par de nombreux fils de 4 à 6 micromètres qui traversent le crâne. Ce dispositif serait relié à un boîtier fixé à l’oreille et qui utilisera le Bluetooth pour envoyer les informations à une application pour smartphone. Les premiers tests sur les êtres humains doivent commencer en 2020.

Nous avons pu observer, récemment sur Twitter, de vives réactions quant aux tests de ce projet. De nombreux internautes ont partagés leurs peurs vis-à-vis des possibles dommages que cela pourrait entraîner au cerveau humain alors que d’autres se sont montrés plus optimistes.

Cela a tout de même permis à bon nombre de personne de découvrir ce projet car le #Elon Musk, utilisé par les internautes pour parler du projet Neuralink, est très rapidement monté en top tendance France sur Twitter.

../Desktop/Capture%20d’écran%202020-09-09%20à%2010.23.05.png

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le projet Neuralink, vous pouvez regarder la rediffusion de la démonstration du projet faite par Elon Musk.

Polémiques autour d’Elon Musk

Personnage très charismatique et emblématique du monde moderne, Elon Musk a été la cible de nombreuses polémiques. Revenons ensemble sur les plus importantes.

Diffamation

En septembre 2018, le PDG de Tesla est poursuivi par Vernon Unsworth après que celui-ci ait été accusé par Elon Musk d’être un pédophile.

Le plongeur britannique, ayant participé à l’évacuation d’enfants thaïlandais prisonniers d’une grotte, a déposé plainte le lundi 17 septembre auprès d’une cour d’appel fédérale de Los-Angeles pour diffamation.

Deux mois après le tweet d’Elon Musk du 15 Juillet, accusant Vernon Unsworth de pédophilie et malgré les excuses de celui-ci, faites 3 jours après sur Twitter, de nombreuses personnes se sont interrogées sur sa stabilité mentale allant même à le comparer à Donald Trump dû à ses prises de position violentes sur Twitter.

Pour Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies Associates, « C'est la chose la plus néfaste, en termes d'image de marque, qu’Elon Musk n’ait jamais faite ».

Coup d’état

En Novembre 2019, le président bolivien, Evo Morales Ayma est renversé par un coup d’état alors qu’il venait de remporter les élections pour un mandat débutant en janvier 2020.

Le 24 Juillet 2020, Elon Musk écrit alors sur Twitter « Un deuxième plan de relance du gouvernement américain n’est pas dans l’intérêt du peuple ». Ce à quoi a répondu un internaute « Vous savez ce qui n’était pas dans le meilleur intérêt des gens ? Que le gouvernement américain organise un coup d’État contre Evo Morales en Bolivie pour que vous puissiez prendre le lithium là-bas ! ». Elon Musk a alors répondu « Nous menons des coups d’État contre qui nous voulons ! Faites avec ».

Matériel essentiel à la confection des batteries Tesla, le lithium bolivien était très convoité par Elon Musk. Il a notamment avoué sur Twitter que sa société Tesla a longtemps voulu un accès à bas prix aux importants gisements de lithium de la Bolivie.

Coronavirus

Enfin, nous savons tous que le coronavirus a été et est encore une énorme menace économique pour bon nombre d’entreprises. Pour pallier cela, Elon Musk a exigé à tous ses employés de venir travailler au bureau et non en télétravail, en leur précisant qu’ils ont plus de chances de mourir d’un accident de la route que du coronavirus. Pour lui « cette panique autour du coronavirus est débile » précise-t-il sur Twitter.

Il a fallu attendre l’intervention du comté d’Alameda (Californie) qui a demandé aux usines Tesla de respecter les mesures du confinement.

Enfin, Elon Musk a également forcé ses travailleurs à réduire leur salaire pendant cette période, allant de -10% pour les simples employés à -20% pour les directeurs et -30% pour les vice-présidents. Cela a été très mal perçu, car durant cette même période, l’action en bourse de Tesla a explosée et la fortune de Elon Musk a quadruplé passant de 25 à 100 milliards de dollars, faisant de lui la 3ème personne la plus riche au monde.

Elon Musk, entrepreneur mégalomaniaque pour certains, génie pour d’autres a accompli en l’espace de quelques années des projets très ambitieux : Tesla, Space X. Il a réussi à bouleverser des industries. Elon Musk a réussi par sa volonté et son ambition sans faille à s’imposer comme l’un des plus grands entrepreneurs du 21e siècle. Toutefois, dû à de nombreuses prises de position violentes sur les réseaux sociaux, bon nombre de personnes remettent en cause ses capacités de directeur.

Just Search, agence spécialisée dans l’acquisition multi-leviers (SEO, SEA, SMA) peut vous accompagner dans la mise en place de stratégies digitales personnalisées et efficaces, toujours dans un objectif de croissance. Contactez-nous dès maintenant ! 

Partagez cet article
RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER !
Prêt à démarrer une stratégie 
d'acquisition digitale 
réellement performante ?
Pour en parler, contactez nos experts
Just search LOGO
envelope-ophone linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram