Quelles sont les conséquences du RGPD sur le marketing digital ?

Le 24 septembre 2019

Le règlement général sur la protection des données, plus connu sous le nom de RGPD, est entré en vigueur le 25 mai 2018. Révolution dans le monde du numérique, il impacte directement les professionnels du web marketing qui doivent se mettre à la page. Découvrez les conséquences du RGPD sur le marketing digital.

Rappel sur les objectifs du RGPD

Le RGPD vise à améliorer la protection des données personnelles des utilisateurs quand ils naviguent sur Internet. Plus encore, le règlement vise à responsabiliser les professionnels traitant ces données, notamment avec la possibilité pour la CNIL de prononcer des sanctions plutôt dissuasives… !

Il concerne donc toutes les « données personnelles », c’est-à-dire les données permettant d’identifier la personne : email, nom et prénom, adresse IP, etc.

Bref, l’idée essentielle à retenir du RGPD pour tous les responsables marketing : le consentement de l’utilisateur avant tout.

Mise à jour des formulaires et emailing

Quelques éléments concrets à vérifier pour vos formulaires :

  • Recueillez un consentement explicite via l’opt-in. Bannissez l’opt-out et l’opt-in passif (par exemple, pré cocher les cases). Le double opt-in consistant en un 2e clic par email pour confirmer l’inscription est une bonne pratique à privilégier.
  • Expliquez la finalité du traitement : s’inscrire à une newsletter n’est pas accepter d’être invité à des événements ou consentir aux conditions générales. Écrivez une phrase d’acceptation du consentement claire.
  • Prévoyez une durée de conservation : par exemple, la CNIL recommande 3 ans maximum de conservation des données si le prospect ne répond à aucun email.

Chaque email doit renfermer la possibilité de se désinscrire (droit d’opposition). Vous devez garantir à l’utilisateur un droit d’accès à ses données s’il souhaite les modifier ou les supprimer.

Nettoyage obligatoire des bases de données

Les bases de données sont une mine d’or pour tous les marketeurs. Seul problème, elles regorgent souvent d’informations dont la source est plus ou moins claire… Il est donc capital de réaliser un audit initial précis de vos données.

Vérifiez ensuite si vous avez le droit de conserver ces données, autrement dit : avez-vous recueilli valablement le consentement des utilisateurs ? Dans le cas contraire :

  • Obtenez-le en envoyant une demande explicite de consentement par email,
  • Ou supprimez les données litigieuses.

Attention, assurez-vous également de la conformité au RGPD de vos partenaires.

Recueil du consentement aux cookies et profilage

Obtenez le consentement de l’utilisateur envers les traceurs et donnez-lui la possibilité de refuser le traçage. La durée maximale de validité du consentement est de 13 mois.

Dans un souci de transparence, informez clairement de la finalité du traitement grâce à une bannière de cookies détaillée sur votre site web. La CNIL propose des modèles de bandeaux d’informations adaptés.

Finalement, le RGPD est-il bon pour le marketing digital ?

Oui ! Les internautes sont de plus en plus sensibles à la sécurité de leurs données personnelles. En adoptant ces bonnes pratiques, vous envoyez un message positif et rassurez les utilisateurs de votre site web.

De plus, la mise en place de process conformes au RGPD permet d’analyser vos propres méthodes : pourquoi et comment vous utilisez et collectez des données.

Vous êtes ainsi contraint de ne plus céder à la masse de la data pour entrer dans l’ère de la data ciblée et précise apportant une réelle plus-value. C'est une vraie possibilité de mieux connaître votre cible et d’améliorer l’efficacité de votre marketing digital.

Bref, le RGPD signe la fin de la data en « roue libre ». Désormais, il faudra composer avec les nouvelles contraintes du règlement général sur la protection des données. Un premier pas vers un marketing digital plus responsable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS

POUR UN AUDIT
OU POUR UN DEVIS

Du brief initial jusqu’à la mise en œuvre, nous cherchons à identifier l’ampleur de la mission et à définir un planning pour s’assurer de la clarté du projet.

SIEGE ET BUREAUX

42 boulevard Sébastopol 73003 PARIS

01 75 43 80 78