To Do SEO pour bien commencer 2019

To Do SEO pour bien commencer 2019

Pour bien commencer 2019, il va falloir se mettre à jour côté SEO. Chez Just Search, notre expert SEO vous dévoile les « To Do » indispensables à réaliser avant la fin de l’année. Suivez le guide !

Si en 2018 vous vous êtes reposés sur vos acquis en matière d’acquisition de trafic issue de l’organique (référencement naturel), il va falloir se mettre à jour pour 2019, et ainsi éviter d’être dépassé par la concurrence…

Quelques grandes évolutions chez Google ont eu lieu, si vous êtes passé à côté, il va falloir y remédier !

RankBrain : le machine learning au service de l’algorithme de Google.

En 2018, Google a intégré l’Intelligence Artificielle (IA) à son algorithme afin de faire face au volume croissant de requêtes (et de nouvelles requêtes). Cette IA apporte de meilleurs résultats pour répondre au mieux aux besoins des internautes.

Pour le SEO cela change quoi ?

  • Grâce à RankBrain Google associe mieux les expressions de la requête pour « comprendre » ce que cherche l’internaute et lui apporte le résultat qu’il attend.

Conséquence : Il n’est plus utile d’avoir une page dédiée par synonyme de votre expression stratégique. Si votre contenu est assez riche, Google aura plus de facilité à positionner votre page sur une variété d’expressions thématiques.

  • RankBrain va jauger la satisfaction des utilisateurs et ajuster ses résultats en fonction. Si, par exemple, votre site se positionne en 3ème sur les SERP et que RankBrain reçoit des signaux sur la faible qualité de réponse des positions 1 et 2 (fort taux de rebond, retours sur la SERP de Google…), mais que votre site lui renvoie des retours plus qualitatifs (faible taux de rebond, temps passé sur la page important…), vous ne devriez pas tarder à passer devant vos concurrents.

Par conséquent, pour plaire à l’IA de Google, il va falloir :

  • Optimiser votre taux de clics (CTR) en retravaillant vos balises Title et méta description ;
  • Minimiser le taux de rebond de vos pages de destination ;
  • Inciter vos visiteurs à rester un temps certain sur vos pages ;
  • Travailler l’UX de votre site ;
  • Cibler des expressions stratégiques de middle trend.

La recherche vocale : un mode de recherche en croissance

Dans un monde où tout va très vite, il n’est pas étonnant que la recherche vocale se développe à vitesse grand V… Lancée depuis 2011 par Apple avec Siri (sur mobile), Google n’a pas tardé à lui emboîter le pas avec Google Now, puis c’est au tour d’Alexa d’Amazon, Cortana de Microsoft, etc. Aujourd’hui, les assistants vocaux s’invitent dans nos maisons avec Google Home, Apple HomePod, Amazon Echo et consorts.

Chacun de ces assistants propose des réponses qui se basent le plus souvent sur les résultats de Bing ou de Google, en privilégiant les données locales (de type Google My Business), et les données structurées (Featured Snippets).

Pour optimiser vos chances d’être LA réponse des assistants vocaux, faites-en sorte que votre site réponde aux questions relatives à votre activité que les internautes peuvent se poser.

L’essor de la vidéo

La consommation vidéo ne cesse de croître grâce aux nombreuses offres et plateformes qui se sont multipliées ces dernières années (Youtube, Netflix, Amazon, Facebook…etc.). En France, nous avons dépassé les 3h par jour de visionnage vidéo tous supports confondus. Ce média est donc devenu, sur le web, un format très apprécié.

En effet, la vidéo permet :

  • De proposer une alternative aux contenus textes et images ;
  • De séduire les internautes qui s’attardent plus longtemps sur votre site ;
  • D’être facilement partagée, via les réseaux sociaux notamment.

Aujourd’hui, produire une vidéo n’est plus un luxe. Il n’est pas nécessaire d’avoir des moyens ou équipements démesurés pour produire, et monter, des vidéos présentables.

A noter : Attention toutefois à la publicité trop intrusive, parfois ajoutée par la plateforme de diffusion, qui peut freiner les internautes.

L’économie de budget de crawl

Le budget de crawl est le volume de pages visitées par les robots des moteurs de recherche par passage (Googlebot pour ne citer que lui). La profondeur du budget (nombre de pages analysées) est variable selon les sites.

La profondeur du budget de crawl va dépendre de plusieurs facteurs :

  • La profondeur du site (nombre de clics nécessaires pour arriver à vos pages) ;
  • La fréquence des mises à jour de votre site (ajustements sur vos pages, ajouts de pages…) ;
  • La qualité de vos contenus (si vos contenus sont bien considérés par Google il fera passer son moteur plus en profondeur sur votre site) ;
  • Le temps de réponse de votre serveur (s’il est trop lent, attention, le robot n’ira pas fouiller très loin).

L’objectif est d’utiliser intelligemment le budget de crawl. Cela permet aux moteurs de recherche de prendre plus rapidement en compte les modifications que vous mettez en place sur les pages stratégiques de votre site. Ainsi, pour éviter de leur faire perdre du temps, optimisez le budget en leur demandant d’exclure les pages inutiles pour votre stratégie d’acquisition.

Bien sûr, Google a fait évoluer son algorithme. Par conséquent, d’autres thématiques peuvent aussi être des axes d’optimisations importants, et utiles à la croissance de votre visibilité.

A l’approche de 2019, ajoutez aussi à votre To Do :

  • La sécurité : il est recommandé d’avoir un site en HTTPS ;
  • Les données structurées : elles permettent de se différencier sur les SERP, d’apporter un complément d’information utile qui peut favoriser le CTR, et peut vous aider à obtenir des positions zéro ;
  • Les contenus longs et de qualité : ils sont plus à même de performer ;
  • L’index Mobile a été déployé : votre site doit proposer une solution mobile efficace ;
  • Les citations de marque : elles font désormais parties de l’algorithme de Google ;
  • Les liens externes de qualité : la notoriété de votre site est un piler de votre visibilité.

 

Pour vous accompagner dans ces changements, détecter les pistes d’optimisations spécifiques nécessaires à votre site et ainsi performer sur Google, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts SEO.

Just Search et Lyophilise & Co, objectif atteint !

Just Search et Lyophilise & Co, objectif atteint !

Lyophilise & Co vend des repas lyophilisés, plats cuisinés, nutrition sportive aux adeptes de la voile de la randonnée, du trail… L’entreprise propose aussi en cas de situation d’urgence, et pour les zones d’accès difficiles des repas très longue conservation, et des rations à la demande. Tout cela pour une autonomie alimentaire complète selon l’activité et la situation. Depuis 2015, l’entreprise collabore avec Just Search. Sébastien Coché, responsable marketing de Lyophilise & Co, témoigne de sa satisfaction.

 

Just Search : Quand et pourquoi avoir fait appel à Just Search ?

Sébastien Coché : Lors de la création de notre site, nous étions passés par une agence qui gérait également une partie de notre marketing digital. Le retour sur investissement n’était pas au beau fixe, nous avons donc décidé de changer d’agence fin 2015. Nous avons choisi Just Search, car, contrairement à d’autres agences de communication, elle est experte dans son domaine.

JS :  Quel était votre objectif initial ?

SC : Notre objectif n°1 était d’avoir un bon retour sur investissement et de développer notre activité via une stratégie de référencement payant. En effet, les campagnes Adwords représentent 25 à 30% de notre chiffre d’affaires.

JS : Quels moyens ont été mis en œuvre pour y parvenir ?

SC : Auparavant nous faisions des campagnes assez généralistes, Just Search a optimisé ces campagnes les rendant ainsi plus pertinentes. L’agence nous accompagne également sur des campagnes Google Shopping et Bing Shopping depuis peu. Récemment, Just Search nous a également conseillé de miser sur des campagnes de remarketing.

JS : Quels résultats avez-vous observé ?

SC : Dès 2016, notre chiffre d’affaires sur Adwords a été multiplié par 2 ! Quant au coût sur marge directe, il a été multiplié par 3, de très bonnes performances ! Cerise sur le gâteau, en 2017, une nouvelle fois, notre marge a été multipliée par 3, nous sommes donc très satisfaits du travail de Just Search.

JS : Quels sont vos attentes pour les prochains mois ?

SC : Nous souhaitons développer notre offre pour l’international, plus particulièrement sur les pays tels que l’Angleterre, l’Espagne et la Belgique. Nous avons encore de beaux projets pour Lyophilise & Co ! Nous avons envie de développer notre activité via les services de Just Search car nous sommes très contents de cette collaboration.

JS : Que vous a proposé Just Search pour l’avenir ?

SC : Just Search nous a proposé de travailler sur une stratégie SMA (stratégie sociale) via des campagnes publicitaires. Grâce aux réseaux sociaux, nous allons donc pouvoir toucher plus facilement les sportifs, une cible active très intéressante.

Rendez-vous sur le site de Lyophilise & Co pour découvrir leurs gammes de produits : https://www.lyophilise.fr/

Vous souhaitez développer votre activité via des campagnes Google Ads (SEA) ou via une stratégie SMA ? Contactez notre équipe d’experts.

Data-Driven : quand les stratégies éditoriales sont orientées par les données

Data-Driven : quand les stratégies éditoriales sont orientées par les données

Sites, moteurs de recherche, applis, objets connectés… Aujourd’hui, les données sont partout et les récolter est devenu un jeu d’enfant. Pour les marques, bien analyser ces données a un intérêt stratégique. Cela permet de mieux comprendre le comportement des utilisateurs et ainsi d’adapter sa stratégie en fonction des besoins de leurs clients. Appelée « data-driven », cette pratique s’applique également aux stratégies de contenu.

Pourquoi faire du marketing de contenu ?

Articles, billets de blog, infographie, vidéo… Le marketing de contenu (ou content marketing) est devenu incontournable dans les stratégies digitales. Et pour cause, les contenus permettent d’accroître la visibilité d’une marque en attirant les prospects ou clients via les moteurs de recherche (d’où l’importance du SEO dans une telle stratégie). Mais surtout, ils permettent de créer un lien entre la marque et ses clients en dépassant l’aspect mercantile. Le contenu donne des informations pertinentes sur un sujet, il véhicule la philosophie et l’identité d’une marque et c’est ce que recherchent les consommateurs. Aujourd’hui, les utilisateurs vont au-delà du prix d’un produit ou service. Ils vont chercher cette notion de valeur ajoutée et de confiance que leur apporte le contenu. En effet, 70 % des consommateurs se fieraient plus à des articles qu’à la publicité, et 81 % d’entre eux feraient confiance aux blogs pour identifier et connaître des marques*.

Une stratégie de contenu doit être basée sur la qualité et la pertinence des sujets

Mais mettre en place une stratégie de contenu efficace n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Pour répondre aux exigences des moteurs de recherche (qui changent en permanence) et remonter dans les résultats de recherches, les marques doivent produire des contenus SEO « friendly » et surtout pertinents. Il faut éviter d’être noyé dans la masse d’informations du web et proposer des contenus de qualité, à forte valeur ajoutée, pour intéresser les internautes et leur proposer l’expérience client la plus agréable possible.

Enfin, les marques doivent répondre aux nouveaux usages des consommateurs, qui sont également présents sur les réseaux sociaux, et qui investissent dans des assistants personnels et autres technologies du web, en proposant des formats adaptés.

Référencement naturel (SEO), pertinence des sujets par rapport aux attentes des internautes, formats adaptés aux nouveaux usages du web… Pour rester visible et acquérir de nouveaux clients, les marques doivent absolument s’adapter aux évolutions technologiques du web et aux comportements des utilisateurs. Et c’est là que la data intervient.

Le « Data Driven » permet d’augmenter les performances des contenus

En effet, la data permet d’avoir des informations sur les besoins et les comportements de vos clients. Par exemple, il est possible de connaître la répartition homme/femme de l’audience d’un site, l’âge moyen des visiteurs, leurs centres d’intérêts, leur localisation géographique, le type de devices (mobile, tablette, ordinateur) utilisés pour accéder à un site, le temps passé sur les pages, les recherches qu’ils effectuent, etc. Utiliser ces données correctement permet aux marques de dresser un portrait détaillé de leurs personas (personnage imaginaire représentant un groupe ou segment cible homogène) et de déduire les bons types de contenus à produire pour répondre aux besoins de chacune de ces personas. En concentrant la stratégie sur l’efficacité et la pertinence des contenus, les marques attirent de façon personnalisée chaque cible et génèrent ainsi plus de leads de qualité.

A noter : le contenu peut lui-même permettre de générer de la data (taux de clics, taux d’engagement, etc.). Ces données peuvent également être utiles pour faire évoluer les contenus en fonction des réactions suscitées et selon les cibles touchées.

Comment mettre en place une stratégie de data-driven content ?

  • Définir ses objectifs : cette étape permet de rester cohérent dans l’utilisations des données car il existe des référentiels data pour chaque objectif ;
  • Mener une analyse data de sa marque : il s’agit d’estimer le périmètre de contenu idéal en fonction de votre marque et de vos concurrents. Mais également, de définir de façon précise quels contenus produire en fonction des comportements de votre audience ;
  • Anticiper la production des contenus : construire un plan de production et de publication ;
  • Suivre les KPI’s : vérifier la pertinence de votre démarche et mener les ajustements qui s’imposent.

 

Vous souhaitez mettre en place une stratégie de contenu efficace et pertinente ? Just Search vous accompagne dans cette démarche, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.

 

*GE Capital Retail Bank, btobmarketers.fr et Hubspot

 

Le marketing d’influence, une pratique tournée vers l’authenticité

Le marketing d’influence, une pratique tournée vers l’authenticité

En quelques années le marketing d’influence est devenu un levier clé d’une stratégie digitale réussie. Point d’orgue de ce mouvement : l’authenticité qu’apportent les influenceurs aux marques. Just Search fait le point sur ce nouveau modèle de marketing.

Le marketing d’influence consiste à utiliser et à s’appuyer sur des influenceurs pour parler de ses produits ou services. Les influenceurs se définissent par des utilisateurs des réseaux sociaux fédérant une importante communauté (followers). A travers leur domaine d’expertise (mode, beauté, lifestyle, voyages, art culinaire…), les influenceurs ont un fort impact sur leur communauté : leur avis est écouté et attendu. Cela permet aux marques de toucher une cible définie.

Marketing d’influence, un budget en augmentation

Lors du Paris Retail Week 2018, le cabinet d’influence Reech a interrogé les marques sur le budget alloué au marketing d’influence. Les marques sont 52 % à augmenter leur budget de marketing d’influence par rapport à 2017. Ils sont aussi 74 % à prévoir un fort investissement dans ce domaine pour 2019. Un marché florissant pour les marques comme pour les influenceurs. En effet, en quelques années ce statut est devenu un véritable métier. Le monde du digital évolue à vitesse grand V et les nouveaux métiers aussi.

Les marques déclarent que le critère n°1 de leur choix sur les influenceurs est le lien qu’entretien ce dernier avec sa communauté. Le nombre d’abonnés n’a pas une importance capitale, d’ailleurs 90 % des influenceurs actifs auprès des marques ont entre 1000 et 1 millions d’abonnés.

Le lien entre l’influenceur et sa communauté : l’authenticité avant tout

Pourquoi les influenceurs ont tant de pouvoir sur le public (et par ricochet sur les marques) ? Tout d’abord, ces experts des réseaux sociaux sont aussi des experts dans leur domaine. Ils possèdent ainsi un pouvoir de prescription auprès des utilisateurs. L’authenticité se définit*par la sincérité des sentiments, la vérité d’un témoignage. Or, 82 %*2 des internautes déclarent suivre les conseils d’un influenceur de confiance. Un tiers des consommateurs a ainsi acheté un produit ou un service suite à une publication d’un influenceur. D’ailleurs, le contenu créé a plus d’impact quand l’influenceur y apporte son expertise, son avis, son style et sa créativité. Les internautes ne s’y trompent pas, ils sont 39 % à estimer que la publication des influenceurs est de meilleure qualité que celle des marques, ils sont aussi 42 % à penser que les influenceurs partagent plus d’informations concernant le produit ou le service cité. La raison principale de leur confiance ? 43 % évoquent l’authenticité de l’influenceur et de son discours. En effet, les consommateurs d’aujourd’hui analysent, comparent et cherchent des avis sur les produits qu’ils envisagent d’acheter. Ils sont aussi de plus en plus méfiants face au discours des marques qu’ils ne jugent pas assez transparents. Les influenceurs sont des personnes qui leur ressemblent, ayant souvent la même tranche d’âge et sont des « amis avisés » à qui ils s’identifient facilement. Les internautes ont ainsi envie de ressembler aux influenceurs et consomment donc comme eux afin de se rapprocher de leur communauté.

Marketing d’influence : la recette gagnante

Pour que votre budget marketing d’influence soit bien investi, il est essentiel de prendre son temps avant de choisir le ou les influenceurs qui communiqueront sur votre produit ou service. En effet, il serait dommage que votre influenceur vante les mérites d’un produit de votre concurrent direct la veille de son post sponsorisé pour votre produit… Ainsi, il est primordial d’analyser les influenceurs présents sur votre marché ainsi que la cible que vous souhaitez toucher. Sachez que 43 % des 25-34 ans sont plus susceptibles de suivre un influenceur sur Facebook, tandis que les 19-24 ans seront plus enclins à suivre un influenceur sur Instagram. Les contenus les plus populaires sont le lifestyle, la beauté et les voyages. Pas de panique, si vous êtes sur un marché de niche, des influenceurs sont forcément présents et actifs dans ce domaine. D’ailleurs, leur discours sera d’autant plus écouté car il est rare !

Sachez aussi que les blogs n’ont pas dit leur dernier mot, selon une étude de Collective Biais, 34,4 % des hommes disent être influencés par les tests de blog pour leurs achats en électronique. Le New York Times a aussi révélé que les lecteurs en ligne passaient autant de temps sur les articles réguliers que sur les articles sponsorisés. Quant aux vidéos elles ont le vent en poupe ! D’après une étude de l’agence digitale WebpageFX, d’ici 2019, 80 % du contenu consommé en ligne sera de la vidéo. Les marques ne doivent donc pas hésiter à se pencher du coté des youtubeurs pour toucher un public de plus en plus large.

Chez Just Search, nous vous accompagnons dans le marketing d’influence. N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts.

 

*1 : Définition du Larousse

*2 : Résultats de Psychology of following – Etude sur 4000 utilisateurs actifs des réseaux sociaux dans 4 pays dont la France.

 

 

 

 

Comment optimiser l’architecture de votre site ?

Comment optimiser l’architecture de votre site ?

L’architecture de votre site permet d’organiser l’information que vous souhaitez diffuser sur celui-ci de façon claire et cohérente. Voici les étapes permettant de mener à bien ce projet.  

Partie intégrante du travail ergonomique et du parcours utilisateur, la hiérarchisation de l’information permet de renforcer la visibilité organique d’un site grâce au travail sémantique qui en découle.

Listez et priorisez le contenu existant

Préalablement au travail de hiérarchisation, effectuer un travail de recherche et de regroupement du contenu existant au sein de votre entreprise vous permettra d’avoir une vision globale de celui-ci et de le trier pour déterminer ce qui doit être visible sur votre site de ce qui peut être occulté. Votre contenu d’intérêt peut provenir de plusieurs sources : site internet, blog et réseaux sociaux, plaquettes publicitaires, études menées par votre société, etc. Lors de cette analyse, vous pouvez également décider que certaines sources peuvent être seulement partiellement réutilisées ou encore préalablement retravaillées.

Menez une analyse de votre marché

Une fois ce travail effectué, nous vous conseillons d’analyser votre concurrence afin de recenser le contenu présent de leur côté et leur façon de le mettre en avant. Cela pourra vous servir d’inspiration afin de retenir les meilleures idées de chacun des acteurs de votre marché. Pour aller plus loin dans cette démarche, vous pouvez également analyser des entreprises similaires à la vôtre mais présentes dans d’autres pays. Si les usages de ces pays sont similaires, vous pourrez également vous en inspirer.

Parallèlement à cela, listez les besoins de vos cibles et rédigez des contenus répondant à ces besoins. En croisant toutes ces données, vous aboutirez à une « content gap analysis » vous permettant de déterminer le contenu indispensable et présent chez vos concurrents, mais restant à préparer pour le vôtre.

Mettez en place une structure optimisée

Enfin, suite au recensement du contenu réalisé et à produire, vous pouvez maintenant l’organiser de façon à proposer une structure cohérente aux internautes. Pour cela, analysez quels contenus peuvent être regroupés sous une même catégorie, comment ceux-ci peuvent être répertoriés de façon plus fine et quels liens peuvent être mis en place d’une sous-rubrique à l’autre. Parallèlement à cela, l’essentiel est de déterminer les intitulés les plus parlants et les plus recherchés par vos cibles, qui vous permettront également de renforcer la visibilité de votre site sur ces termes.

Besoin d’aide pour optimiser l’architecture de votre site ? N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.

Noël 2018 : comment réussir ses campagnes digitales ?

Noël 2018 : comment réussir ses campagnes digitales ?

Comme chaque année, 1/3 du budget marketing des entreprises du e-commerce sera dépensé entre novembre et décembre. La période de Noël est donc un enjeu crucial. Just Search vous donne les clés pour vous démarquer !

Cette année encore, Noël va battre son plein dès le mois de novembre. Pas facile de se démarquer parmi les sapins, les boules colorées et les Père Noël en tous genres… Notre agence, experte en marketing digital vous donne les clefs pour réussir vos campagnes digitales et vous différencier face à une concurrence toujours plus présente.

infographie noel digital

Noël : préparer ses campagnes en fonction de ses objectifs

De nombreuses entreprises réalisent une grosse partie de leur chiffre d’affaire lors des fêtes de fin d’année. Il est donc essentiel d’être présent sur le web et les réseaux sociaux pour être remarqué par les consommateurs. Attention toutefois à la précipitation. Une campagne de Noël se prépare plusieurs mois en avance. L’idéal étant de lancer sa campagne entre mi-novembre et mi-décembre pour se positionner favorablement auprès des acheteurs. Il faut donc réfléchir dès le mois de septembre sur les objectifs souhaités. En effet, votre campagne sera différente si vous lancez un nouveau produit ou si vous souhaitez fidéliser votre clientèle. N’hésitez donc pas à brainstormer avec votre équipe marketing, voire avec l’ensemble des services, les idées neuves sont toujours les bienvenues ! En fonction de votre objectif, il faudra ensuite définir les actions à mettre en place :

Autre point essentiel, se mettre aux couleurs de Noël ! Pour cela, votre webmaster et/ou votre équipe de graphistes doit prévoir suffisamment en amont une charte graphique spéciale fêtes de fin d’année, histoire d’attirer l’œil du consommateur, le surprendre, et surtout, le séduire ! La créativité doit donc être au rendez-vous…

Miser sur les célèbres jeux de Noël

Pour animer vos réseaux sociaux, rien de mieux que les jeux de Noël en cette période de fêtes de fin d’année. Là aussi il est primordial de miser sur l’originalité. Prenez donc le temps nécessaire pour réfléchir sur les types de jeux que vous souhaitez mettre en place. De nombreux formats sont très appréciés : calendrier de l’Avent, jeux de grattage, quiz, etc. Si vous avez une boutique physique, il est également possible d’organiser des événements pendant la période des fêtes avec à la clé des codes promos ou autres réductions utilisables sur le e-shop. Ces jeux permettent d’une part d’apporter du trafic, d’attirer de nouveaux clients et de fidéliser la clientèle existante.

Noël, une période clé pour susciter l’intérêt

Aujourd’hui, pour susciter l’intérêt des consommateurs, il est essentiel de personnaliser les campagnes. Votre capacité à offrir une expérience personnalisée à vos prospects et clients fera toute la différence ! Pour cela, les outils CRM seront d’une aide précieuse. L’idée étant de dissocier les prospects, les clients occasionnels et les clients fidèles. Ainsi votre communication via notamment votre campagne d’e-mailing et vos newsletters s’adaptera au public ciblé. Bonne nouvelle, si vous avez suivi nos conseils, les données récoltées lors du Black Friday et/ou du Cyber Monday seront d’une grande aide. Il s’agira surtout de les qualifier pour pouvoir les utiliser à bon escient. N’hésitez pas non plus à mettre en valeur vos clients fidèles par un code promo unique et des contenus inédits. Enfin, osez utiliser un ton décalé, des images originales pour séduire vos prospects !

noel-digital

Utiliser les outils de Facebook et Google pour gagner en visibilité

Coup de tonnerre chez les professionnels du marketing, en janvier dernier, Facebook annonçait son changement d’algorithme préférant les contenus personnels au détriment des marques… Les annonceurs doivent donc redoubler d’effort pour se positionner en tête de liste et être choisis par les consommateurs.

Pour optimiser vos campagnes, il est important d’investir sur les bons médias.

    • Google Ads permet aux annonceurs d’afficher de la publicité dans les résultats en fonction des mots-clés utilisés par les internautes.
    • Facebook Ads permet de cibler vos clients en fonction d’un ensemble de paramétrages disponibles dans l’interface. Il faut s’adapter et susciter l’engagement, le partage, les commentaires et les likes.

Pour réussir à se démarquer et être visible, il est essentiel de savoir correctement utiliser Google Ads et Facebook Ads. Facebook et Google sont devenus en quelques années l’écosystème du web. D’ailleurs, ils représentent à eux deux 78% des investissements sur Internet.

On n’oublie pas non plus Pinterest et Instagram qui permettent eux aussi de générer des ventes on-line. Pour cela on mise sur la qualité des visuels et des vidéos pour séduire les prospects.

Pour conclure, ayez toujours ce chiffre en tête, quasiment la moitié des Français (environ 45%) vont faire la totalité de leurs achats de Noël sur Internet. Il faut donc faire la différence face à la concurrence !

Joyeux Noël 😉