fbpx
Accueil > SEO : comment Google combat-il les fake news ?

SEO : comment Google combat-il les fake news ?

Le 13 novembre 2020

Avec notamment 91,8 millions d’articles publiés chaque mois, Google doit faire face à une montagne d’informations à vérifier dans un souci de présenter les meilleurs résultats à ses internautes. Découvrez les moyens mis en œuvre par Google pour lutter contre la visibilité des Fake News.  

Avec la multiplication des canaux de diffusion d’informations et ainsi l’augmentation du nombre de contenus, nous faisons face à une vague d’informations qu’il est important de trier et vérifier. Dans ce contexte, il n’est pas toujours évident de démêler le vrai du faux sur Internet… Alors, pourquoi et comment Google combat-il les fakes news ? Eléments de réponses. 

FAKE NEWS : DE QUOI PARLE-T-ON ? 

Pour bien comprendre, il faut savoir que la notion de « fake news » comprend le caractère volontaire dans la diffusion d’une fausse information. Autrement dit, une fake news est une désinformation qui provient d’une intention délibérée. Cela doit se distinguer des « erreurs d’information » qui elles ne sont pas volontaires.  

Google précise dans son livre blanc sur le sujet  que ces « efforts délibérés pour tromper et induire en erreur » concernent de multiples sujets et que « les entités qui se livrent à la désinformation ont un ensemble d'objectifs divers. Certains sont motivés financièrement, pour réaliser un profit. D'autres sont politiquement motivés, s'engageant dans la désinformation pour favoriser des points de vue spécifiques au sein d'une population, pour exercer une influence sur les processus politiques, ou dans le seul but de polariser et de fracturer les sociétés. D'autres se livrent à la désinformation pour leur propre compte le divertissement, qui implique souvent de l'intimidation, et ils sont communément appelés « trolls ». 

Pour essayer de distinguer les deux voici quelques exemples :  

  • Une image et un titre qui ne correspondent pas à l’article : c’est une information mauvaise ou erronée ;  
  • Une information utilisée dans un contexte erroné : c’est une information erronée 
  • Un contenu trompeur pour porter préjudice à une personne : c’est une fake news ;  
  • Des contenus créés à partir d’informations fausses avec l’intention est de nuire : c’est une fake news. 

Vous l’aurez compris, ce qui distingue principalement les fakes news d’une information erronée, c’est la volonté de nuire à autrui grâce à l’information partagée.  

POURQUOI GOOGLE S’ATTAQUE AUX FAKE NEWS ?  

Google a décidé de s’attaquer aux fakes news depuis décembre dernier, après que certaines informations trompeuses et embarrassantes soient apparues en haut de la SERP.  

Par exemple, Google avait notamment signalé un site web qui avait rapporté à tort que Barack Obama préparait un coup d’Etat et que l’Holocauste n’avait jamais eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale…  

D’après Google, seulement 0,25% des résultats de recherches seraient impactés par les fake news. Un petit pourcentage, qui s’avère suffisant pour menacer l’intégrité du moteur de rechercheEt pour cause, Google est considéré comme la source d’information la plus fiable sur Internet. Pour le géant du web, pas question que le phénomène prenne de l’ampleur et que ses utilisateurs tombent sur des fakes news en faisant des recherches sur son moteur de recherche. 

COMMENT GOOGLE FAIT FACE AUX FAUSSES INFORMATIONS ?  

Afin de résoudre le problème, Google a mis en place 3 actions :  

  • Il révise son algorithme BERT ;   
  • Il fait participer les internautes ; 
  • Il forme mieux ses Quality raters.  

Une évolution de l’algorithme BERT 

Pour combattre les fake news, les ingénieurs du moteur de recherche Google ont récemment enrichi l’algorithme BERT afin que celui-ci privilégie davantage les résultats qualitatifs.   

Comment ? En mettant en avant les pages issues de sites web à plus forte autorité, ainsi que les pages publiées récemment.

Mais alors, qu’en est-il pour les plateformes récentes qui ne bénéficient pas d’une grande notoriété ? Seront-elles être impactées au niveau de leur référencement ? Sur ce sujet, Gary Illes, analyste chez Google Search, assurent que ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour ces sites… Affaire à suivre donc.

Ce n’est pas tout, Google a également reprogrammé sa fonctionnalité « saisie semi-automatique » qui essaie automatiquement de prédire ce qu’un utilisateur va rechercher.  Cela a pour but d’omettre des suggestions répréhensibles (comme celles qui peuvent être sexistes, racistes ou encourageant la violence).

L’évaluation des utilisateurs 

Google souhaite s’appuyer sur le soutien de ses utilisateurs pour combattre les fakes news. En effet, ceux-ci sont invités à signaler « les prédictions inappropriées » proposées par le moteur dans la saisie semi-automatique. En permettant aux utilisateurs de commenter et signaler les résultats qui leur sont présentés, Google espère améliorer de façon durable la pertinence des résultats.  

Des Quality Raters plus qualifiés  

Face à la désinformation dans les résultats, Google a aussi décidé de mieux former ses Quality raters.  

A noter : les Quality Raters sont des salariés de Google qui travaillent à l’identification des contenus de faible qualité.  

Les notations des Search Quality Raters n’influencent pas directement les classements dans les résultats de recherche. Elles servent à évaluer l’efficacité du travail de l’algorithme de classement et pourront être utilisées pour l’améliorer. De ce fait, les directives qu’ils reçoivent ont évolué, afin qu’ils soient davantage en mesure de détecter les pages qui n’ont pas vocation à être présentées dans les premiers résultats de recherche. Ces pages sont notamment des contenus choquants ou des théories du complot qui ne répondent pas de façon pertinente aux questions posées par les utilisateurs. 

Pour résumer, vérifier toujours vos sources, privilégier les informations issues de sources fiables (sites gouvernementaux, médias reconnus, analyses et études officielles) et ne publiez pas d’informations si vous n’êtes pas sûrs de leurs véracités !  

L’équipe éditoriale de l’agence Just Search rédige des contenus pour votre site ou votre blog, et s’assure ainsi de la qualité des informations. N’hésitez pas à  nous contacter pour plus d’informations concernant nos offres de brand content. 

Partagez cet article
RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER !
Prêt à démarrer une stratégie 
d'acquisition digitale 
réellement performante ?
Pour en parler, contactez nos experts
Just search LOGO
envelope-ophone linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram